19/02/2012

LA FRANCE FORTE

L'affiche de Nicolas Sarkozy décryptée

Le 16/02/2012
Mise à jour : Le 16/02/2012 - 

Après avoir officiellement déclaré sa candidature à  la présidentielle, Nicolas Sarkozy dévoile son affiche de campagne dans la foulée. 

Et nous raconte une belle histoire à travers elle. Décryptage en 4 points essentiels.

 

 

1. Le candidat

La tempe grisonnante et le cheveux poivre et sel, le président-candidat pose de trois-quarts, reflets photoshopés sur la pupille et rides au coin des yeux. L'œil serein regarde au loin (vers l'Allemagne ?), par dessus un sourire à peine esquissé – la situation actuelle ne prêtant pas vraiment au rictus pleinement déployé.

Le visage baigne dans une douce lumière que l'on identifie volontiers à celle des matins clairs, bien connus de "la France qui se lève tôt".

Chemise blanche et costume cravate gris anthracite, le candidat de l'UMP joue la sobriété, bien loin du côté bling-bling…

 

2. Le slogan

"La France forte" est écrit en lettres capitales dans une police Trade Gothic. Le slogan a déjà été utilisé en 1981 par Valéry Giscard d’Estaing qui titrait sur ses affiches : " il faut une France forte ".

30 ans plus tard,  Nicolas Sarkozy reprend la formule à son compte en espérant avoir plus de chance que le candidat de l'époque (battu par Mitterrand). Et espère graver dans les esprits l'idée d'une France protectrice face à la crise et respectée à l'étranger. Un peu comme lui, en somme.

 

3. La mer

Une mer argentée en arrière-plan, douce et calme, apporte la nécessaire dose de "zen attitude"  au candidat. Fini les tics et l'agitation dans tous les sens, place à la grande bleu reposante et régénératrice.

Oubliés, aussi, la tempête de la crise et les tourbillons de l'économie… On respire ici à plein poumons. Un bon bol d'air frais à inhaler et on rêve de nouveaux lendemains qui chantent par-dessus les flots : Oh mon sarko, oh oh oh, tu es le plus beau des Sarko !...

Evidemment, le capitaine de croisière (ou de pédalo, ou dans la tempête, au choix) est déjà tout désigné. A Tribord toute, bien entendu !

 

4. Le ciel

D'un beau bleu épuré, l'horizon laisse entrevoir l'avenir, ou plutôt la lumière au bout du tunnel... Pas un nuage dans le ciel, ni même un avion d'Air France traçant des cœurs fendus de flèches pour les besoins publicitaires de la campagne ou de la compagnie.

L'aspect matériel a été mis de côté pour dégager l'espace et le champ de vision. On regarde au loin, quitte à se perdre dans l'azur  enivrant et l'on songe aux promesses de Nicolas Sarkozy… De quoi tomber des nues.
 

 

Commentaires

Sais tu que cette photo a été prise en ....Grèce ! o_O

Écrit par : sophie | 19/02/2012

Écrire un commentaire